Autres ressources : Base

烏龍茶 - les thés WūLóng

Dans l’histoire du thé chinois, celle du WūLóng est la plus récente. Le WūLóng est apparu au cours de la dynastie des Qīng (1644-1912), vers 1725.

WūLóng s’écrit en chinois 烏龍, traduit littéralement par “dragon noir”. C’est à la fois le nom commun de plusieurs cultivars tels que 青心烏龍 QīngXīn WūLóng, 紅心烏龍 HóngXīn WūLóng, 大葉烏龍 Dàyè WūLóng ou 白毫烏龍 Báiháo WūLóng, le nom de la méthode de fabrication mais aussi le nom de produits commercialisés comme 凍頂烏龍 DòngDǐng WūLóng, 白毫烏龍 Báiháo WūLóng, 貴妃烏龍 GuìFēi WūLóng et 紅烏龍 Hóng WūLóng.

Thé Qīng Chá ou Thé WūLóng ?

青茶 QīngChá signifie “le thé bleu-vert” (voir l’article : pourquoi les QīngChá ?). Traditionnellement, ce terme est utilisé pour nommer une des 6 catégories dans le classement par couleur des thés ; cependant, dans la vie quotidienne, les buveurs de thés emploient plus souvent 烏龍茶 WūLóng Chá_ pour dire 青茶 Qīng Chá, par méconnaissance.

Qu’est-ce qu’un WūLóng ?

Le thé WūLóng est un thé semi-oxydé. On dit souvent qu’il se situe entre le LǜChá et le HóngChá. Le degré d’oxydation varie entre 20% et 75%, voir plus selon les produits. On retrouve une très large palette d’arômes : du végétal (châtaigne, haricots, petits pois, etc.) au fruité, en passant par du floral jusqu’à des arômes crémeux, mielleux, cacaotés.

Quatre familles pour le WūLóng

Dans la catégorie du thé QīngChá il compte 4 familles :

Trois aspects pour le WūLóng

Grâce au travail de façonnage (ou le roulage, 揉捻 RóuNiǎn), il existe 3 aspects de feuilles de WūLóng.

Comment infuser un WūLóng ?

Le WūLóng est un thé qui peut être infusé de nombreuses fois, entre 4 et plus de 10 selon le type. Le 工夫茶 Gōng Fū Chá est la méthode la plus adaptée pour le WūLóng car il optimise la qualité gustative.